Second Life of Materials Road

Edition 2016

Première édition de Second Life of Materials Road
Un parcours d’oeuvres d’art contemporain dans le Domaine national de Saint-Cloud
Chaque année le recyclage en France permet d’éviter l’émission de 1,8 millions de tonnes de Co2, soit l’équivalent de 800.000 voitures en moins sur les routes. Le recyclage en France c’est 44,3 millions de tonnes de matières premières recyclées pour 47,1 millions de tonnes collectées. Peut-on chiffrer à l’échelle mondiale ? Dif cile à estimer, ce chiffre varie de 3400 à 4000 milliards de kilos par an, soit de 80 à 126 tonnes de kilos de déchets générés chaque seconde.*
Face à de tels chiffres, pouvons-nous rester indifférents ?
Les artistes et les entreprises se mobilisent aujourd’hui face aux enjeux liés au recyclage à travers cette exposition : l’art comme un moyen de redonner vie à nos déchets, comme une revendication face à l’urgence de la situation. Fer, plastique, bois, métal, canettes, bouchons ou encore vêtements sont travaillés pour redonner vie et sens à la matière.
L’art contemporain se doit aujourd’hui de délivrer un message. Il a toujours été l’essence de contestation.

Pour la première fois le rapport de l’homme à l’écologie va bouleverser nos repères sociétaux. Comme nous l’avons vu avec la Cop 21, l’humain veux s’inscrire dans le long terme, nous rendant alors responsable de nos générations futures.

C’ est dans cet esprit que de multiples courants artistiques se sont développés ; l’art écologique, le bio art, l’art environnemental, le land art, l’art contextuel, ou encore l’art anthropocène.
Les questions relatives à notre environnement envahissent notre quotidien pour mieux investir notre future histoire de l’art.

C’ est dans ce contexte que Second Life of Materials Road diffuse un message fort mais aussi teinté de poésie. Le visiteur sera pris entre la contestation et la contemplation des oeuvres qui lui seront proposées.

Ce sera aussi l’ occasion de redécouvrir notre nature à travers un domaine royal, le Domaine national de Saint – Cloud.
S’interroger sur les enjeux environnementaux, en intégrant une dimension esthétique, créative et environnementale et déambuler dans un espace naturel à travers ce parcours d’une vingtaine d’ oeuvres.

* source : http://www.planetoscope.com